jeudi 16 février 2017

Atterrissage forcé dans un lieu inconnu..................Episode 19


Le lendemain matin, il se réveille aux premiers bruits de la forêt. Il lève la toile rabattue et observe tout autour de lui. Il va doucement pour ne pas réveiller les enfants qui dorment encore à poings fermés.
D’'énormes conifères l’entourent. Les rayons du soleil transpercent leurs cimes et dessinent des ombres sur les autres arbres. Il fait encore frais. Le ciel est bleu, d'un azur immaculé.
Des rapaces énormes géants toutes ailes déployées tournent en silence tout là haut. Des cris geignent dans le lointain. Bizarre, se dit-il, on se croirait au zoo. La flore est luxuriante, des plantes, sorte de caoutchoucs sauvages, voisinent avec des fougères de rêve. Il y a bien longtemps qu'’il n’'en a vu de si belles.
Le Docteur Melchior dans sa tête:
 - " Mais où sommes-nous donc tombés  ? D'’après les étoiles, pas très loin. Quelle heure est-il  ? Zut  ! se dit-il, c’est vrai, elle est cassée" puis la regardant à nouveau, il s’arrête net.:
-"ça alors, se dit-il…"
Le docteur a une très jolie montre moderne. Elle marque le jour, l’heure, l’'année, les secondes, elle fait chronomètre etc.… Au lieu de 1994, le chiffre 7353 est inscrit. Non, c'’est impossible. Avancer de plus de 5000 ans en deux heures, ça ne tient pas debout. Il y a une explication… Mais il ne la comprend pas… Un à un, il vérifie les computeurs du tableau de bord. Il les remet à zéro, pour vérifier son parcours.
Dès qu'’il réintroduit les bases normales de calcul, c'’est à dire, le jour, l’heure et la position de laquelle ils sont partis, le point de latitude et de longitude du château, les cadrans s'’affolent et les aiguilles repartent en arrière, les calculateurs aussi. Ils ne s’'arrêtent qu'’après avoir louvoyé dans le temps.
Seule la position de l'’Intemporel est indiquée juste et comme le Docteur Melchior pense ils ne sont pas très loin du point de départ. Devant ce phénomène surprenant le docteur refait tous ses calculs hors date.
Très vite il a la surprise de se rendre compte que son ordinateur de bord fonctionne parfaitement. Il fait même ressortir la bande de le route effectuée. Il rebranche le temps et effectue la même opération au ralenti.
L’'opération débute normalement, il revoit le départ, le survol de la campagne, un petit trait fin surligne sur la bande le chemin parcouru.
Soudain, il remarque une accélération, et  la bande s’arrête. Elle redémarre dans l'’autre sens, en faisant des hiéroglyphes sur la bande. La feuille est bariolée de grand traits en zigzag. Très vite, il n'’y a plus de papier, mais sur le cadran de l’'ordinateur, le compte à rebours continue, incompréhensible. 1900, 1800, 1500, 100, les chiffres ne sont plus visibles, ils les avalent les uns après les autres à une vitesse supersonique puis le déroulement se ralentit 5000, 6000, 6500, 7000, 7300, 7350, 7351, 7352, 7353. Le chiffre s’arrête sur 7353.
Il décide de s’en servir de base. Il refait ses calculs en repartant de l’année 7353 et en remontant. Surprise  ! Les ordinateurs redémarrent normalement. Il les remet en route un par un sans aucun problème, Il les reprogramme à partir de cette date et au lieu de repartir en arrière comme tout à l'’heure, les computeurs restent  calmes et  annoncent sur le cadran que l’'année 7353 est non programmée sur le disque dur et demandent de passer en fonction manuelle.
Mais un flash jaillit dans sa tête:
- " Mais se dit il les chiffres sont en rouges donc ils sont en négatifs."
Son ordinateur de bord indique en réalité 7353....mais en rouge donc -7353 et là d'un seul coup tout s'éclaire, par un phénomène qu'il n' a pas encore compris ils ont en réalité remonté le temps et ont atterri en pleine nuit d'été de - 7353. C'est pour cette raison que la nuit était si chaude et si douce.
Il donne quelques nouveaux ordres chiffrés aux machines pour tout revérifier encore, l’'ordinateur répond parfaitement. Le docteur lui demande de ressortir le programme parcouru dans les dernières 24 heures. En quelques secondes, il lui imprime la route suivie par l’Intemporel depuis le départ. Le docteur est  abasourdi… il reste sans voix. Comment est-ce possible  ? et pourtant la preuve est sous ses yeux  ! ! !
Quand ils ont été pris dans le cyclone, le Docteur Melchior a conduit l’Intemporel au centre de la turbulence. Tous les marins savent cela. Il règne toujours un grand calme dans l'oe’œil d'’un cyclone.
Ce calme relatif  peut durer une heure voir deux. Il en a profité pour redescendre.. Arrivé à 1000 pieds, il s'’est engagé dans une fenêtre pensant pouvoir se dégager des parois de la cheminée infranchissable par un ballon.
Erreur grossière, en y pénétrant, ils sont entrés sur un chemin qui les a aspiré à la vitesse de la lumière et en quelques minutes ils ont traversés les époques du temps jusqu'au plus profond de la préhistoire et sont arrivés jusqu'en –- 7353, d’'après les ordinateurs de bord.
Le Docteur Melchior s'explique mieux maintenant le silence, le noir, les lumières toutes disparues, à cette époque, elles n'existaient pas.
- " Comment va-il pouvoir expliquer tout ceci aux enfants?  Comment vont il le prendre. Non, Il doit prend son temps et analyser toute la situation. Sans perdre son sang froid, il pianote et demande l’ordinateur de lui indiquer la position de la fenêtre du temps. Très vite, l’'ordinateur la retrouve et la situe par rapport à leur position. Le docteur la place sur la carte et trace son futur chemin. Il se rend compte qu'’elle se reformera dans 6 jours juste au dessus de leur tête, à 2300 pieds."
Le Docteur Melchior dans le silence tumultueux de sa tête:
-" Ce que nous avons fait dans un sens, nous le referons dans l’'autre se dit-il. Mais comment  vais  je tenir 6 jours, 6 nuits avec 5 enfants, dans un monde inconnu, hostile, dangereux, sans aucune aide ?

Il réalise d’autres calculs et s'’aperçoit que la valeur du temps est différente selon les époques et qu’'en réalité 6 jours ici représentent au 20 éme siècle moins de deux heures.
 Le Docteur Melchior:
-" Tant mieux  ! Personne ne s'apercevra de leur disparition...C'est au moins ça de positif se dit il.
-"Que vais je faire en attendant  ? Comment m’'organiser  ? comment les nourrir."
Il demande à son ordinateur de lui sortir la carte de la région. Il lui redonne sa position et  en quelques secondes le Docteur a une vision d'’ensemble sur un carré de 20 km de côté. Il reconnaît les montagnes, les cours d’eau, les rivières, les forêts et cherche dans sa mémoire. 


Il retrouve vite le sourire:
- " Autrefois ici, pense t'il dans les grottes autour de ces montagnes vivait Umaguma et la tribu des Umagums. Si nous avons remonté le temps, nous sommes revenus à son époque, il doit donc toujours être là et vivre avec sa famille pas très loin de sa tribu d'origine. Ils ont eu de bons rapports avec Umagum autrefois, très bons même, Umaguma a eu quelques ennuis avec sa tribu et s'en est allé vivre quelques lieues plus loin mais c'était une excellente personne et sa compagne également. Il doit surement pouvoir les aider..
 - " Il va aller lui demander du secours, pourvu qu'’il le reconnaisse. Si ils ont remonté le temps, la derniére rencontre entre eux c'était donc hier, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Hier dans la tête du Vieux Docteur Melchior n'étant qu'une façon de se dire peu de temps bien entendu. D'un autre côté , les enfants vont faire des rencontres inattendues et en sauront plus en quelques heures que n'importe quel ethnologue de leur siècle..."
Il est temps pour lui maintenant de préparer le réveil des enfants et de penser à ce qu'il va leur dire.



A suivre...

Enregistrer un commentaire