samedi 1 août 2015

La Conquête de l'Ouest ...




La petite maison dans la prairie
Nous avons campé deux nuits à « Gros Ventre Campground », dans le parc national de Grand Teton, au nord-ouest du Wyoming. A l'aube, quel spectacle que celui du soleil se levant sur la chaîne du Grand Teton, dans le silence recueilli, la fraîcheur et la lumière du matin. Nous n'avons croisé personne, hormis une harde de wapitis. Ensuite, nous sommes allés voir cette grange, rendue célèbre grâce à un cliché du photographe et écologiste américain Ansel Adams. Là, d'autres photographes étaient présents, aussi bien « armés » (voire plus) que moi, mais rien n'est venu troubler le silence. Chacun communiait avec l'endroit, la lumière, les montagnes… Un moment simple, mais beau.

Panne d’essence


Après trois nuits passées dans le parc national de Yosemite, nous avons quitté la Sierra Nevada, pour planter notre tente dans le premier bourg rencontré à la sortie du parc : Lee Vining, à quelques encablures d'un endroit extraordinaire : Mono Lake. En remontant un peu vers le nord, nous avons visité le « village fantôme » de Bodie, abandonné lorsque la mine d'or fut tarie. Dans la lumière chaude de la fin de journée, ce lieu nous a ravis. Beaucoup de constructions sont encore en état, il y fait très sec et de nombreux objets ont été laissés sur place. J’ai flashé sur cette station service où une vieille bagnole attend depuis des lustres un plein d’essence qui ne viendra jamais. Un coup d’ultra grand angle, un polarisant, une répétition de bleus et le tour est joué.

Western...



Qui n’a jamais rêvé en voyant ces cartes postales de western ? Nous sommes ici à Monument Valley, un site géré par les Indiens Navajos. Avec le ticket d'entrée, nous pouvez faire une boucle en empruntant une piste poussiéreuse. Comme voir le monde à l'envers m'a toujours plu, je me suis arrêté sur cette flaque rouge, à l'image de la terre des natifs. Il n’y avait pas de reflet, mais un joli contraste de formes et de couleurs.

Joshua Tree...


En traversant le Nevada du nord au sud, nous voyons le paysage s'assécher, à mesure que la température augmente. Perdues dans des champs de cailloux, quelques plantes tentent de survivre. C'est là que surgissent ces fantastiques arbres de Josué, rendus célèbres par le titre d’un album de U2, « Joshua Tree ». Pour le biologiste, ces yuccas géants évoquent aussi beaucoup de choses : l'adaptation aux conditions extrêmes, la rusticité de la vie mais aussi sa fragilité… Endémique, cette espèce n'existe que dans cette région du monde.

Maison fantôme...


Une des nombreuses constructions en bois qui restent du village fantôme de Bodie. Pour cette prise de vue, j’ai travaillé avec un contre-jour assez fort, le seul pour moi capable de mettre en relief les planches.

A la porte d’un nouveau monde...


Nous voilà dans le parc national des Arches (Utah), sans doute celui qui nous a le plus séduits. Les reliefs y sont sublimes et les randonnées que nous avons pu y faire ont toujours eu un côté inédit, comme si nous découvrions un nouveau monde. Cette photo a été prise en fin de journée. Il y avait du vent, des nuages, une lumière de couchant et l’arbre mort au premier plan… Toute prétention gardée, cette scène m’a fait penser à des images de David Muench.


Vision apocalyptique...
Enregistrer un commentaire