mercredi 1 juillet 2015

Choisir les fruits exotiques ?


Litchi, mangue, ananas... Les fruits exotiques sont au top de leur saison cet hiver. Débarqués de lointains horizons, ils sont de plus en plus plébiscités pour leurs vitamines. Mais, contrairement aux fruits plus traditionnels, nous sommes encore peu nombreux à connaître ces petites astuces pour les choisir. Voici quelques conseils pour ne pas être déçu au moment de la dégustation.


Le litchi
Il est au top de sa saison entre novembre et fin janvier. Et les magasins asiatiques ne sont plus les seuls à les commercialiser. La "cerise de Chine" ravit les pâtissiers amateurs qui se régalent de son arôme de rose. Sachez que plus l'écorce est foncée, plus le fruit est mûr. En termes de texture, il vaut mieux choisir des litchis dont l'écorce est dure, surtout pas molle. Celle-ci ne doit pas être craquelée. A noter que les litchis se conservent plus longtemps dans le bac du réfrigérateur, environ deux semaines.


La mangue
Vous en trouvez toute l'année sur les étals bien sûr, grâce aux diverses provenances du fruit (Brésil, Pérou, Côte d'Ivoire). Malgré tout, la mangue connaît sa pleine saison de décembre à février. Une chose importante à retenir : ne jamais la conserver au réfrigérateur. Par ailleurs, quand le fruit est encore bien vert, il a encore besoin de maturité. Il faut surtout se fier au toucher pour faire le bon choix. La peau doit être souple et le fruit doit dégager un parfum agréable. Surtout, il faut éviter les fruits qui ont des tâches noires ou ont la peau fripée.



La papaye
Ce fruit, qui pousse dans les zones tropicales, se déguste essentiellement au mois de janvier. Il faut toujours éplucher la papaye avant de la manger. Par ailleurs, la maturité du fruit est optimale quand la peau est jaune. Il vaut donc mieux choisir une papaye aux trois quarts jaune pour jouir à la maison d'une maturité parfaite. Si le fruit est mûr, vous pouvez le conserver dans le bac du réfrigérateur. Sinon, il peut tout à fait attendre sagement à température ambiante.


Le fruit de la passion
En panna cotta, en cappuccino, en cheesecake ou dans son plus simple appareil, c'est-à-dire à la petite cuillère, le fruit de la passion est une promesse de soleil pour les gourmands. Il existe de nombreuses variétés de ce fruit de la grenadille, une plante qui pousse en Amérique du Sud. Mais, nous en consommons essentiellement deux. Le fruit de la passion doit être lourd tandis que sa peau doit être plissée, signe de sa maturité. Si celle-ci est trop plissée, le fruit est déjà au top de sa maturité. A l'inverse, si la peau est parfaitement lisse, le fruit de la passion doit encore attendre pour être dégusté. Vous pouvez le laisser mûrir à température ambiante. Il se conserve ensuite au réfrigérateur pendant une semaine.


L'ananas
Disponible toute l'année, l'ananas est particulièrement savoureux durant la période hivernale et au début du printemps. En plus de contenir diverses vitamines, ce fruit exotique est constitué de fibres, élément crucial pour ceux et celles adeptes de la détox après les fêtes de fin d'année. Quand il faut choisir un ananas, ne tombez pas dans le piège de la couleur de l'écorce. Une couleur verte ne signifie pas que le fruit n'est pas mûr. Fiez-vous plutôt à la lourdeur de l'ananas. Aussi, tirez légèrement sur les feuilles, qui doivent être bien vertes. Celles-ci ne doivent pas trop résister, signe de maturité. Les primeurs conseillent de conserver l'ananas au réfrigérateur jusqu'à 4 à 5 jours.


La grenade
La grenade est un fruit méditerranéen qui arrive à maturité en automne. Ce fruit renferme des graines (arilles) remplies de jus qui a une forte teneur en antioxydants. La consommation régulière de grains et de jus de grenade.



Le kaki
Le kaki est cultivé au Japon, en Chine, en Israël, en Corée et aux Etats-Unis. On trouve ce fruit surtout en automne, de septembre à décembre. Il existe deux variétés de kaki en Asie : le hachiya et lefuyu.  Le hachiya (plus long), qui renferme une chair tendre et sucrée se consomme bien mûr et bien mou. Il peut se manger froid à la petite cuillère ou bien cuisiné. Lefuyu se consomme encore ferme et contient des graines brunes non comestibles à retirer avant de déguster. Il peut s’intégrer à une salade de fruits ou cuit dans un gâteau. Le kaki contient des caroténoïdes, de puissants antioxydants. Le kaki à chair ferme se conserve pendant une semaine à l’air libre ou au frais. Le kaki à chair tendre se garde un ou deux jours (après achat) à l’air libre ou au frais.
de choisir une grenade, regardez avant tout son écorce qui doit être lisse, brillante, bien rouge et sans brunissures. Choisissez les grenades les plus lourdes, signe qu’elles sont bien juteuses. Enfin, quand il est bien mûr, le fruit émet un son métallique quand on tape dessus. La grenade se conserve pendant 10 jours à l’air libre.



Le pitaya ou fruit du dragon
Originaire d’Amérique du sud, ce fruit à la peau rose fuchsia est bordé de petites languettes vertes et sa chair blanche est parsemée de graines noires. Le goût du pitaya ressemble à celui du kiwi, avec moins d’acidité. Le fruit du dragon est riche en minéraux, en vitamines, en fibres et en antioxydants. Optez toujours pour un pitaya bien rose (foncé) et lourd. Il peut se manger nature, en salade de fruits ou en sorbet. Mieux vaut le consommer rapidement après l’achat. Le pitaya est également utilisé en élément de décoration.


Le mangoustan
Sa coque épaisse et violacée renferme une chair blanche nacrée. Ce fruit originaire d’Indonésie est connu pour ses propriétés désaltérantes. Au moment de choisir votre mangoustan, vérifiez l’écorce de ses feuilles, qui doit être tendre. Optez pour les mangoustans qui possèdent le plus de lobes au sommet du fruit. Ce fruit se conserve deux à trois jours à l’air libre et jusqu’à une semaine au frais.

Goyave de Guadeloupe

Goyave blanche

La goyave
On pourrait aussi l’appeler le fruit "caméléon" puisque sa couleur varie du vert au rouge, en passant par le jaune et le rose. Très riche en vitamine C, la goyave est faible en calories. La goyave renferme une chair orange/saumon acidulée et juteuse, parsemée de petits grains durs. On trouve des goyaves en forme de poire et des goyaves en forme de pomme. Une goyave mûre doit avoir une peau lisse, tendre mais pas molle et ne doit pas être tachée. Si la goyave n’est pas mûre, elle peut se conserver 4 à 5 jours à l’air ambiant. Si le fruit est mûr, il se garde deux jours au réfrigérateur. La goyave se déguste nature, en jus, en sorbet ou en sirop.


Enregistrer un commentaire