vendredi 19 juin 2015

Savoir cuire un rôti : Une cuisson simple et savoureuse


Un bon rôti est facile à cuisiner, même s’il faut connaître quelques règles essentielles (temps de cuisson, arrosage…) pour s’assurer de faire plaisir à ses convives. 

Quelles viandes utiliser pour préparer un rôti ?

Cuire un rôti : Quelles viandes utiliser pour préparer un rôti ?
Le rôti convient à de nombreuses viandes :
  • le  bœuf : faux-filet, filet, rumsteck, tende de tranche.
    A chaque occasion son rôti, à chaque rôti son morceau ; pour un rôti de fête, le filet, le faux-filet ou le rumsteck et pour un rôti familial, tende de tranche, rond de tranche ou plat de tranche.
  • le cheval.
  • le veau : noix, sous-noix, quasi, carré de côtes.
  • l’agneau : gigot, selle de gigot, carré de côtes, selle anglaise, épaule entière ou roulée.
  • le porc : filet, pointe de filet, carré de côtes.
  • les produits tripiers : foie de veau entier.

Rôti : temps de cuisson

Cuire un rôti : temps de cuisson
Pour réussir un rôti de viande, le temps de cuisson doit être calculé en fonction de son poids et de sa forme, notamment pour le bœuf qui se consomme de saignant à bien cuit. Pour un même poids, si le rôti de bœuf est long et fin, le temps de cuisson doit être plus court, s’il est court et épais, le temps de cuisson doit être rallongé. 
Comptez :
  • 12 à 15 minutes par livre (1 livre = 500 grammes) pour cuire la viande en rôti. La température à cœur à la sortie du four doit être de 50 à 55 °C pour une cuisson saignante, ou 58 à 60 °C pour une cuisson à point.
  • 20 à 25 minutes par livre pour un rôti de veau. La température à cœur est de 60 °C pour une viande rosée.
  • 25 minutes par livre pour un rôti d’agneau La température à cœur est de 60 °C pour une viande saignante.

Rôti au four : mode d'emploi

Ce mode de cuisson, très simple, nécessite néanmoins un peu de vigilance et une bonne maîtrise des températures du four. Les viandes blanches comme le porc ou le veau cuisent à four moyen/chaud et les viandes rouges à four chaud/très chaud. 
Four très chaud : Th. 9 (250 à 280 °C) à Th. 10 (+ de 280 °C)
Four chaud : Th. 7 (190 à 220 °C) à Th. 8 (220 à 250 °C)
Four moyen : Th. 5 (130 à 160 °C) ou Th. 6 (160 à 190 °C)
Four doux : Th. 3 (80 à 100 °C) ou Th. 4 (100 à 130 °C)
Four tiède : Th. 1 (40 à 60 °C) ou Th. 2 (60 à  80 °C).
Rôti au four : mode d'emploi
Quelques conseils et astuces
Choisir un plat aux dimensions du rôti, ni trop petit, ni trop grand.
Préchauffer le four avec le plat de cuisson légèrement huilé puis saisir le rôti quelques minutes à four très chaud et poursuivre la cuisson à four moyen/chaud selon l’espèce. 
Une autre solution consiste à « marquer » (saisir, colorer) le rôti (ou la grosse pièce de viande) de tous les côtés dans une poêle bien chaude puis de poursuivre sa cuisson au four.
Pour une viande rouge, préchauffer le four; pour une viande blanche la mettre à four froid pour une viande moelleuse.
Préparation : Il faut penser à sortir la viande du réfrigérateur un peu avant de la cuire. Remise à température ambiante, elle n’est pas agressée par un trop fort écart de température au moment de la cuisson.
Tout d’abord, la pièce à rôtir est enduite de matière grasse : on peut par exemple la badigeonner de beurre ou d’huile. Certaines viandes (un rosbif par exemple) seront bardées (entourées d’une bande de lard gras) pour éviter le dessèchement.
Cuisson : la viande à rôtir est placée dans un plat adapté au four. Ce dernier doit être aux proportions du morceau de viande, ainsi la graisse ne brûlera pas en s'étalant. Pour que la viande soit rôtie de manière uniforme, il convient de ne pas la laisser en contact direct avec le fond du plat, mais de la surélever en la disposant sur une petite grille. Il est conseillé d’arroser fréquemment le rôti avec le jus de cuisson et de le retourner à mi-cuisson.
Bon à savoir : il ne faut jamais saler un rôti en début de cuisson. Cela aurait pour effet de faire s’écouler le jus. Il est vivement déconseillé d'ajouter de l'eau en cours de cuisson : l’eau provoque une vapeur ramollissant la surface de la viande préalablement saisie.

Les astuces du chef

Cuire un rôti : les astuces du chef
  • Si le rôti est bardé, mieux vaut retirer la barde 10 minutes avant la fin de la cuisson pour que la viande puisse dorer.
  • On ne sert jamais un rôti à la sortie du four. Il vaut mieux écourter de 5 minutes le temps de cuisson, puis envelopper la viande dans du papier aluminium et la laisser sur la porte du four ou sur le plan de travail de la cuisine pendant 15 minutes pour permettre aux sucs de bien se répartir. On peut aussi retourner le rôti pendant ce  temps de repos pour encore mieux homogénéiser la répartition des sucs !
  • On peut juger de la cuisson d'une viande rôtie "au toucher" : sous la pression du doigt, la viande doit être moelleuse et légèrement résistante (au contraire, plus une viande est cuite, plus elle durcit). 

L’accessoire idéal pour les rôtis

Un thermomètre aide à vérifier la cuisson d’un rôti avec précision. Il faut le piquer  bien  au centre du rôti.

Choisir son four à rôtir

Pratiques et bon marché, les mini-fours et rôtissoires peuvent dépanner, mais ils ne permettent pas une cuisson de qualité optimale. Mieux vaut opter pour un véritable four, qu’il soit à convection naturelle ou multifonctions. Il permettra de rôtir les viandes uniformément. 
Bon à savoir : les dernières générations de fours disposent d’une programmation électronique. Une fois la durée et le mode de cuisson sélectionnés, le four vous indique la température de cuisson adéquate. D’autres modèles proposent un système de recettes préprogrammées : vous choisissez une recette dans le menu du four (rôti, quiche...), vous indiquez le poids ou le nombre de parts et le four s'occupe des différents réglages (mode de cuisson, température, durée).

Entretien du four

Cuire un roti : entretien du four. © Photographee.eu - Fotolia.com
Lors de sa cuisson, un rôti peut projeter des particules de graisse. Voici quelques conseils pour bien entretenir votre four.
  • Nettoyer un four manuellement
Après la cuisson, munissez-vous d’une éponge qui ne récure pas et d’un peu de liquide vaisselle pour nettoyer les parois du four. Si la porte est sale, il est conseillé d’utiliser un chiffon doux et humide (et éventuellement un peu de liquide vaisselle). Pour la sole (paroi inférieure), il est plus facile de passer un coup d'éponge lorsque le four est encore tiède.
  • Nettoyer un four à catalyse
Il faut faire fonctionner le four (sans les accessoires) à température maximale pendant environ 50 minutes. Une fois le four refroidi, on enlève les résidus avec une éponge humide. Pour le nettoyage des parois, il ne faut surtout pas utiliser d'éponge récurante ou de brosse dure.
  • Nettoyer un four à pyrolyse
La pyrolyse détruit toutes les salissures (graisses et sucres) grâce à un cycle atteignant les 500 °C. Pour ce faire, il faut retirer tous les éléments amovibles.
Bon à savoir : faites tremper les accessoires (tournebroche, lèchefrite...) avec du liquide vaisselle immédiatement après leur utilisation. Utilisez une brosse ou une éponge avec grattoir pour enlever les résidus d'aliments. Faites-les bien sécher.
Les recettes de viande rôties

Les recettes de viande rôties

Enregistrer un commentaire