vendredi 8 mai 2015

Que boire avec les desserts au chocolat ?




La richesse aromatique du cacao rend habituellement 
le mariage avec une boisson assez risqué. 

Néanmoins, il y a des manières de se faire plaisir si l’on sort des sentiers battus !



La première chose à oublier est l'habitude de servir du champagne ou tout autre vin pétillant avec les 
desserts au chocolat. 

Si les deux sont excellents séparément, leur mariage est une catastrophe qui nuit aux deux ! 

Alors servez le champagne à l'apéritif et pour le dessert, soyez aventureux.
Difficile de conseiller un vin tant les palettes aromatiques du chocolat sont variées, 60, 70 ou 80 % de cacao,  au lait, au praliné.... 
Néanmoins, certains blancs moelleux offriront de beaux accords sur des desserts pas trop riche en sucre. 
on pense évidemment aux Sauternes, aux Monbazillac...
Les meilleurs accords sont certainement à chercher du côté des spiritueux et des vins doux naturels.

Les alcools forts comme le cognac, le rhum ancien,  
le pommeau, mélange de moût de pommes à cidre et 
de calvados et même le whisky, (voir l'avis d'un spécialiste), sont à leur meilleur en cette compagnie. 
A petites doses bien sûr, cela permet de continuer la tradition du digestif tout en la fusionnant avec le 
moment du dessert !
Autre piste à explorer, la palette des vins doux naturels : 
Redécouvrir le Rivesaltes, le Maury, le Banyuls ou le Beaumes-de-Venise sur des desserts riches en chocolat.
 
Sur une mousse ou une 
bûche riche en chocolat 

et bien corsé :  
La difficulté est d'accompagner le goût des œufs, présents dans ce type de dessert, ainsi que le sucre qui a tendance à dominer.

- Orientez-vous vers certains 
Coteaux du Layonqui sauront rester assez frais en bouche tout en soulignant les arômes grillés du chocolat.

Layon Saint Aubin...

Domaine Delesvaux, 2001 ou 2004, 9 €. 
Plus d'informations sur le domaine Delesvaux.

- Autre choix, et autre budget, pour un repas vraiment 
festif, un Sauternes qui change de l'idée que l'on s'en fait, 
aérien et soyeux.
Barsac-Sauternes 2001 de la maison Massereau, 
dont les exploitants, Philippe et Jean-FrançoisChaigneau,
passent 12 fois dans leurs vignes de 7 hac 
encore plus que dans les vignes d'Yquem !
- 69 € les 50 cl.
* Sur un gâteau type Moelleux ou fondant
Un vin lutterait difficilement contre la richesse d'arômes 
de ces desserts, servis tièdes qui plus est.Le choix d'un whisky permet de sortir des sentiers battus tout en donnant un accord très intéressant.

- Avec le  
mi-cuit ou coulant au chocolat
Avec sa note torréfiée et ses arômes de nougatine, 
dû au vieillissement en fût de sherry, un whisky 
des Highlands sera parfait avec un classique coulant au chocolat.
Blair Athol Sherry Casks
de Best Casks of Scotland, Importée par Jean Boyer 42 € les 75 cl.

Avec un dessert mêlant le chocolat et les épices, 
tel le gâteau au chocolat, sésame et piment d’Espelette  ou la soupe au chocolat et au gingembre, seul un whisky du Speyside fera bonne mesure. 

Doux, fin, enrobant, rond et une pointe de bois de santal, il saura enrober les saveurs cacaotés sans les écraser, 
y compris lorsque le chocolat est renforcé d'épices. 

Linkwood, 
Sherry Casks 1992, 35,00 €.
* Sur des desserts au chocolat au lait, voire praliné. Les vins doux naturels sont à privilégier, notamment 
le Porto Tawny, de 10 ans d'âge minimum. Les notes de fruits secs et d'amandes sont équilibrées par des arômes de fruits noirs, ce qui en fait un excellent accompagnement tant pour les desserts au praliné que pour les  desserts mêlant fruits et chocolat, et particulièrement les fruits rouges et noir.

Porto Tawny de la maison Burmester,
34 €, à servir légèrement frais, environ 16°. 



Enregistrer un commentaire