dimanche 15 février 2015

A quoi sert la bougie lors de la décantation par Emmanuel Delmas ?



Pour celles et ceux ayant eu le privilège d'assister à une décantation au restaurant, sans doute la question s'était elle poser de savoir pourquoi le sommelier disposait une bougie sur sa console.  



Tout d'abord faisons le distinguo entre carafage et décantation. Ces deux opérations n'ayant pas le même objectif.

Carafage: L'acte consiste à verser un vin dans une carafe sans grand ménagement dans le but de l'aérer. Les molécules du vin ainsi secouées ont tendance à se libérer. Le vin se détend, s'assouplit, ses tanins ont tendance à se fondre, le vin devient finalement plus approchable qu'à l'ouverture. Opération qui est surtout conseiller pour les vins jeunes, fermés ou étriqués, sur la réserve, réduits ou d'approche austère. 

Décantation: La décantation consiste à verser le vin dans une carafe dans le but de séparer le dépôt solide reposant au fond de la bouteille, du liquide. La décantation est préconisée souvent pour les vins évolués ayant eu le temps de constituer du dépôt. Néanmoins, si la décantation peut être conseillée pour certains vins, elle risque d'en fragiliser d'autres. Les vins de faible ou moyenne constitution risquent d'être bien déstabilisés par une décantation du fait qu'ils sont après autant d'années fragilisés. 


POURQUOI UNE BOUGIE ?





Lors du carafage, le but étant de "secouer" un peu le vin, surtout sur des vins juvéniles, le sommelier n'a besoin que de la bouteille et d'une carafe; L'opération se fait en versant avec plus ou moins de ménagement le vin dans sa carafe. Ici, nul besoin de la bougie. 

En revanche, lors de la décantation, l'objectif est de séparer le dépôt du fond de la bouteille du vin. Pour ce faire le sommelier doit donc verser calmement et lentement le vin dans la carafe. Sauf qu'en l'état il ne peut pas apercevoir le dépôt sans la bougie. Toutefois au préalable, il va retirer la capsule entourant le goulot afin de voir le vin couler le long du goulot.

La bougie est positionnée juste en dessous du goulot libéré de sa capsule. La lumière qu'elle dégage permet au sommelier de surveiller l'écoulement du vin, donc du dépôt. Dès que le dépôt commence à parvenir au niveau du goulot, la décantation est terminée, le dépôt restant au fond de la bouteille, la carafe ayant recueilli le vin débarrassé de toute forme de sédiment. 

La bougie tient un rôle important dans la mesure où elle permet de voir à travers le goulot de la bouteille. Ainsi, il est facile d'identifier le dépôt...dès qu'il apparait, alors le sommelier repose la bouteille. La carafe ne contenant que le vin délivré de son dépôt, resté au fond de sa bouteille...




La lumière dégagée par la flamme de la bougie permet juste au sommelier de surveiller l'évolution de l'écoulement du dépôt lors de la décantation.La décantation n'est pas un acte courant puisqu'il faut dans ce cas des vins évolués, souvent âgés de plus de 15-20 ans afin que leur dépôt soit important. Ajoutons à cela que le vin doit être capable de supporter une telle opération risquant de le fragiliser. 

Voilà pourquoi le sommelier use de la bougie et pourquoi la décantation n'est pas si usuelle que cela. Enfin, il est aisé aussi de constater que le terme "décantation" est bien souvent usité à tort et à travers, trop souvent confondu avec un simple carafage. Bougie indispensable dans le cas d'une décantation. 

Où avoir le plus de chance d'assister à une décantation à la bougie dans les règles de l'art ? Dans les restaurants proposant des vins fortement évolués, et de bonne ossature. La Tour d'Argent à Paris. Décantation à la loupiote à l'ancienne: Lasserre à Paris.



Enregistrer un commentaire