dimanche 18 janvier 2015

10 occasions de se soigner avec l'ortie

10 occasions de se soigner avec l’ortie !







L’ortie est une petite plante que l’on peut cueillir un peu partout. Un gros avantage quand on connaît ses nombreux bienfaits santé. Douleurs articulaires, chute de cheveux, infections urinaires, fatigue, troubles de la prostate… RET vous explique comment vous soigner avec !


Rincez vos cheveux à l’ortie


Cheveux ternes, fatigués… Redonnez-leur un coup de jeune en les rinçant à l’ortie !
Mode d’emploi : Faire infuser 2 poignées de feuilles d’orties dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. Filtrer l’eau et l’utiliser lors
du dernier rinçage du shampoing.
A savoir : Cette même préparation peut être utilisée en massage du cuir chevelu pour favoriser la repousse ou limiter la chute des cheveux.


Des infusions pour prévenir l’ostéoporose
L’ortie est une plante fortement reminéralisante, notamment parce qu’elle contient de la silice et du bore (élément chimique présent naturellement dans l’environnement). Elle est ainsi conseillée en prévention de l l’ostéoporose, une déminéralisation osseuse fréquente après 50 ans.
Mode d’emploi : Faire infuser 3 cuillères à soupe de feuilles séchées d’ortie dans 50cl d’eau bouillante pendant 10 minutes. Boire environ 1 litre de tisane par jour.
Des cataplasmes pour soigner les rhumatismes
Une des premières vertus connues de l’ortie est de soulager les douleurs  rhumatismales Aujourd’hui encore, c’est une des plantes anti-inflammatoires phares des traitements naturels.
Mode d’emploi : Appliquer les feuilles d’orties fraîches sur les parties douloureuses pendant 30 secondes, tous les jours. La sensation n’est pas agréable mais c’est efficace pour réduire les douleurs.

A noter : Mettez des gants pour éviter de vous piquer les mains avec les orties fraîches. En cas de piqûres, appliquez immédiatement du suc de pissenlit, des feuilles de plantain (en frottant) ou du vinaigre blanc.
L’ortie est diurétique
Les feuilles d’orties sont diurétiques. Elles sont ainsi utiles et recommandées pour augmenter le volume des urines et drainer les voies urinaires en cas d’infection ou pour prévenir la formation de calculs urinaires.
Mode d’emploi : Mettre 1 à 2 poignées de feuilles fraîches dans un litre d’eau. Infuser 10 minutes et filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour (maximum 1 litre), pendant 3 semaines.

Pour éviter le rhume des foins !
Tous les ans, c’est la même chose ! Avec le retour des beaux jours, c’est le retour du rhume des foins. Pour prévenir ou calmer cette désagréable allergie saisonnière, essayez l’ortie !
Mode d’emploi : Faire infuser 3 cuillères à soupe de feuilles séchées d’ortie dans 50cl d’eau bouillante pendant 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour pendant environ 3 semaines.

Des racines d’orties contre les problèmes de prostate
L’ortie est une plante recommandée en cas hypertrophie bénigne de la protaste (HBP ou adénome). D’après le Vidal des plantes qui soignent, ses racines qui contiennent des lectines, des tanins, des glycanes et des lignanes aux propriétés oestrogéniques (agissant comme les hormones féminines) pourraient être à l’origine des bienfaits sur la glande prostatique. L’OMS reconnaît  comme "cliniquement établie" l’utilisation de la racine d’ortie "dans le traitement des problèmes d’émission d’urine liés à l’HBP légère à modérée, lorsque l’absence de cancer a été avérée".
Mode d’emploi : 
Infusion : 1 cuillère à soupe de racine pour 50cl d’eau bouillante. Infuser pendant 10 minutes et boire 4 tasses par jour, pendant 3 semaines.
Ou
Gélules de poudre dosées à 300mg, 3 à 6 par jour.
Ou
Extrait fluide : 30 à 60 gouttes dans un verre d’eau, 3 à 6 fois par jour.
Attention : Pour les hommes qui ont des difficultés à uriner, il ne faut pas utiliser la racine d’ortie sans avoir consulté au préalable un médecin.
Des graines d’orties pour stopper la diarrhée
Les graines et les feuilles d’ortie sont d’excellents remèdes contre la diarrhée. Les graines sont particulièrement appréciées pour leur teneur en protéines, en mucilages et en huile grasse (30%).
Mode d’emploi : Faire infuser 1 cuillère à soupe de feuilles séchées d’ortie dans 1 litre d’eau bouillante pendant 10 minutes. Boire la préparation dans la journée.

En cas de peau grasse
Parce qu’elle est alcalinisante et drainante, l’ortie est une plante à privilégier quand on a la peau grasse… et ce qui va avec (imperfections, acné.)
Mode d’emploi : Faire bouillir des feuilles d’orties fraîches. Essorer et laisser refroidir. Broyer et appliquer sur la peau en cataplasme deux fois par semaine.

Et Boire 1 tasse de tisane d’ortie, 3 fois par jour (infuser 1 cuillère à soupe de feuilles séchées d’ortie dans 1 litre d’eau bouillante pendant 10 minutes).
Ortie : les contre-indications
Il est important de savoir que l’ortie ne peut pas être utilisée par tout le monde. Elle est ainsi contre-indiquée aux personnes souffrant de problèmes cardiaques ou rénaux, avec ou sans formation d’oedèmes (gonflements), aux femmes enceintes ou allaitantes et est déconseillée chez les enfants de moins de 12 ans. Il est par ailleurs recommandé aux personnes prenant des compléments de fer d’espacer leur prise s’ils prennent aussi de l’ortie (ses tanins pouvant diminuer l’absorption).

Des effets indésirables ? La prise d’ortie entraîne rarement des effets indésirables. Parmi ceux qui ont déjà été constatés, citons : les nausées, diarrhées, ballonnements et allergies de la peau. La racine peut aussi provoquer des troubles de l’érection chez les hommes.
Où trouver l’ortie ?
On peut utiliser l’ortie sous différentes formes pour se soigner. Mais où la trouver ?
- Fraîche : l’ortie n’est pas vendue fraîche. Il faut arpenter montagne, forêt et mer pour la trouver et la cueillir dans la nature (plutôt avec des gants pour éviter les piqûres… et les démangeaisons !).
- Séchée : on la trouve dans les herboristeries, les magasins diététiques et biologiques.
- Gélule, teinture : dans les magasins biologiques, diététiques, pharmacies et parapharmacies.
- Extrait fluide : dans les magasins biologiques, diététiques, pharmacies.
- Racine : dans les herboristeries et les magasins biologiques.
- Graines : elles sont un peu plus difficiles à trouver. Il faut chercher dans les herboristeries et les magasins biologiques.
Sources
Les incroyables vertus de l’ortie, Alessandra Moro Buronzo, Editions Jouvence, 2011.
Le guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010.
Phytothérapie, la santé par les plantes, Sélection du Reader’s Digest, 2007
Mes remèdes de grand-mère, First Editions, Alessandra Moro Buronzo, Dr Franck Gigon, Dr Thierry Hanh, 2011.


Enregistrer un commentaire